Rencontre avec Gregory Nicolas

Publié le par Gwalarn

Rencontre avec Gregory Nicolas

Un deuxième roman tout en finesse

La douceur des liens, le bonheur de vivre en famille, la
recherche de soi, la difficulté de vivre sont des thèmes
chers à Grégory Nicolas. L'exploration de sujets graves
n'empêche pas l'expression de sa fantaisie. Il entraîne ses
personnages vers des zones de turbulence, c'est le
drame, terrible. Et ce n'est pas la fin du monde. Les gens
se réparent. La vie continue.
Mon frère a perdu sa virginité un 13 décembre, Mathilde
s’est enfuie un 13 décembre. Je me souviens de cette date
car il avait dit : « Tu vois, même pas besoin d’un vendredi
13 », et c’était quelques jours avant Noël.
Quand il m’a dit qu’il avait fait l’amour avec une fille, j’ai eu
une érection… J’étais en jogging, alors mon frère l’a vue et il
s’est moqué de moi. Tu imagines la honte ? Il a rigolé et m’a
balancé : « Toi, t’es pas prêt d’être dépucelé, mon pote. »
Comme je ne voulais pas perdre la face, je lui ai annoncé
que j’avais déjà couché avec une fille, ce qui était
évidemment faux. Tu parles, j’avais 12 ans.
 

Publié dans Rencontres

Commenter cet article