Rencontre avec Laëtita Rouxel et Roland Michon

Publié le par Gwalarn

Nathalie LEMEL (Brest, 1826 - Ivry/Seine, 1921) est une militante et
féministe ayant participé, sur les barricades, à la Commune de Paris de
1871.
Elle fut une extraordinaire témoin de son temps. Elle le doit à son
compagnonnage avec l’un des leaders de la Commune, Eugène Varlin, à ses
talents d’organisatrice en compagnie d’Elisabeth Dimitrieff, et à son
amitié indéfectible avec Louise Michel.
À travers le destin de cette femme qui meurt presque centenaire revit un
siècle de luttes pour les grandes causes : chômage, caisse maladie,
congés payés, égalité des sexes, travail des enfants…
Elle participe au premier restaurant coopératif durant le siège de Paris
en 1870, co-fonde l’un des premiers mouvements féministes, milite pour
défendre les plus pauvres au mépris du danger et de la répression.
Nathalie Lemel et ses semblables semaient avec courage des graines sous
la neige, appelées à germer bien des décennies plus tard…
Libraire, ouvrière-relieuse, mère de famille, puis femme divorcée et
indépendante, sa vie est une épopée qui part de sa Bretagne natale et se
déploie dans le Paris du 19e siècle, après un long détour par les geôles
des Versaillais et 7 ans de bagne en Nouvelle-Calédonie.

Commenter cet article