A défaut d'Amérique

Publié le par Emmanuelle

A défaut d’Amérique : voici un beau titre pour un très beau roman. A défaut de vous en résumer (maladroitement) l’histoire (captivante), voici deux bonnes raisons de lire ce roman.
Primo : Carole Zalberg est une excellente conteuse. Elle sait rendre captivantes deux ou trois petites histoires de famille qui s’inscrivent dans la grande, celle avec la fameuse majuscule. Sur trois générations d’hommes et de femmes (de femmes surtout), mettons le cap sur l’Europe du XXe secouée par deux (ou trois) grandes guerres, faisons un détour par les Etats-Unis, et pourquoi pas en Afrique, du Sud plus exactement.

Secundo : Carole Zalberg est une auteur qui se soucie des mots, de rythme, de tempo, en un mot de style ! Sa maîtrise concourt à renforcer la lumière comme l’ombre de son récit. Et pourtant ne vous y méprenez pas, ses personnages, du passé ou de notre époque, sont de bons vivants (orgueilleux, volontaires, charmants, charmeurs, querelleurs). Humains !
Conclusion : ni bâclé, ni pesant, voici un roman d’une justesse rare à découvrir d’urgence !

A-defaut-d-AMerique.jpg
Carole Zalberg - A défaut d'Amérique - Actes Sud
- 18,50 €

Commenter cet article